Éléonore de Talestre

Éléonore de Talestre par Florent Kristner

Éléonore de Talestre par Florent Kristner

Née dans une famille de seigneurs français, Eléonore de Talestre a le malheur d'être intelligente et combative alors qu'elle est une femme. Élevée chez les soeurs, elle découvre grâce à l'une d'entre elles, et en dépit de la règle du couvent, des histoires de chevalerie, où elle comprend sa vocation : devenir elle-même chevalier.

Éléonore s'enfuit alors du couvent et rejoint un convoi de croisés sous le nom de Léon de Talestre.

Arrivée à Jérusalem, elle rejoint une commanderie de Templiers sous la même fausse identité, suit leur éprouvante formation, et enfin, parvient à réaliser son rêve : devenir chevalier du Temple.

Arrive alors le drame : l'un de ses compagnons d'armes trop curieux découvre son secret. Le commandeur la menace de la prison, mais Eléonore l'impressionne alors par sa détermination et son éloquence, en faisant remarquer qu'il a juré devant Dieu qu'elle était désormais chevalier du Temple. Éléonore, de son côté, n'a jamais parjuré car on ne lui avait jamais demandé si elle était un homme : personne ne s'était posé la question.

Ils parviennent alors à un compromis : Éléonore peut conserver sa liberté à condition de quitter définitivement la commanderie. Elle se loue alors comme mercenaire dans différentes batailles sous son identité d'emprunt de Léon, se distinguant par son habileté et parvenant aussi à vivre son idéal de chevalerie et de liberté.